9 janvier 2019

Les tendances branchées en alimentation et en nutrition pour 2019

Blogue de la présidente
Margaret Hudson
Présidente des Fermes Burnbrae
4e génération d'agriculteurs

Mon rôle aux Fermes Burnbrae me permet d’être aux premières loges pour suivre les dernières tendances nutritionnelles et alimentaires. Comme je participe à diverses foires commerciales, lis des écrits spécialisés sur l’industrie alimentaire, et discute avec mes collègues gastronomes, je bénéficie d’une excellente vue d'ensemble sur les nouveautés du monde alimentaire, que ce soit au niveau des ingrédients, des aliments et des saveurs ou au niveau de la santé et du bien-être.

Chez Fermes Burnbrae, notre grande roue de l’innovation carbure directement à ces tendances et ces nouveautés.  Que ce soit en créant de délicieuses recettes ou en développant de nouvelles gammes de produits, nous privilégions toujours les idées visionnaires.  Aujourd’hui, j'ai pensé qu’il serait intéressant de partager avec vous les tendances qui seront les plus en vue pour 2019. Certaines d'entre elles influenceront mon travail au quotidien, et certaines autres se retrouveront dans mon assiette et mon panier d'épicerie. Voici, à mon avis, les plus emballantes !

À essayer - Les crêpes Jian Bing: Depuis quelques années, nous retrouvons plusieurs saveurs typiques provenant de différentes régions du monde sur le marché canadien. Les sandwichs vietnamiens Bahn-mi, les bols hawaïens Poke et les cafés indiens au lait et curcuma, sont trois exemples parfaits de spécialités venues d’ailleurs, qui ont pris une couleur locale.  Maintenant, qu’est-ce qui nous attend ?  Surveillez l’arrivée des crêpes bing ( vidéo en anglais ), un plat très populaire en Chine.  Il s’agit de crêpes faites à base d’œufs ou de blé, assaisonnée de graines de sésame, d’échalotes, de fèves noires ou de sauce hoisin, de sauce Chili, de coriandre et de craquelins au centre pour apporter un peu de croustillant.  Elles sont parfois agrémentées de porc ou de poulet cuit sur le grill.  Il s’agit-là d’une recette à base d’œufs que nous développerons très certainement !

Le régime FODMAP: Vous ne connaissez pas cet acronyme ?  Rassurez-vous, vous n’êtes pas seul ! FODMAP ( lien en anglais ) signifie « F ermentable O ligo-, D i-, M ono-saccharides A nd P olyols » ou oligosaccharides, disaccharides, monosaccharides et polyols fermentescibles.  Il s’agit en fait de divers types de sucres qui sont difficilement digérés et peu absorbés par l’intestin grêle. Les personnes souffrant du syndrome du côlon irritable (SCI) ont intérêt à suivre des régimes à faible teneur en FODMAP.  Et je vois de plus en plus d’aliments sans FODMAP sur les étagères des épiceries. Étant donné que l’œuf ne contient pas de sucre, il est un aliment naturellement à faible teneur en FODMAP.  Il est donc important de rappeler aux gens souffrant de SCI que l’œuf constitue un excellent aliment pour eux.

Un nouveau type de lait: Dans mon esprit, quand on parle de petits-déjeuners, on parle de lait et d’œufs. C’est pourquoi je trouve très inspirant ce nouveau produit de lait de vache, contenant plus de protéines et moins de lactose (sucre) que le lait habituel. Ce lait, introduit ce mois-ci au Canada sous la marque Joyya (un produit Saputo, fier d’utiliser du lait canadien), se démarque par ses valeurs nutritives sans égal. Une seule tasse de ce lait contient 16 grammes de protéines, comparativement à 8 grammes pour le lait régulier. Pour un déjeuner débordant de protéines, vous n’avez qu’à accompagner vos deux œufs, contenant déjà 12 grammes de protéines, par une seule tasse de ce lait !

Le végétarisme à la mode: Autrefois considéré comme une idée marginale des hippies, exclure la viande de son alimentation est maintenant très à la mode. Selon une étude ( lien en anglais ) menée par l’Université Dalhousie en Nouvelle-Écosse, il y aurait 2,3 millions de végétariens au Canada. Il s’agit d’une énorme augmentation de 900 000 végétariens en 15 ans.  Même si le végétarisme écarte la viande, le poisson et la volaille de l’alimentation quotidienne, plusieurs végétariens choisissent de garder les œufs à leur menu.  C’est pourquoi nous continuerons d’imaginer de nouveaux produits et recettes contenant suffisamment de protéines, mais sans viande, afin de satisfaire les besoins végétariens.

Curieusement, une autre tendance émerge en ce moment et elle met l’accent sur l’importance d’avoir suffisamment de protéines dans nos repas, tant pour les végétariens que pour les amoureux de la viande.  Les protéines sont beaucoup plus populaires que les gras ou les glucides, et elles sont perçues comme un aliment-clé pour satisfaire l’appétit, tout en gagnant en masse musculaire.  Selon les experts en la matière, les gens recherchent des aliments plus riches en protéines et dont la source est facilement identifiable, tels que les noix, le fromage et les œufs.

J'ai bien hâte de voir les impacts qu’auront ces tendances sur notre travail aux Fermes Burnbrae.  Nous continuerons à développer de nouveaux produits et de nouvelles recettes qui sauront répondre à tous vos besoins.

À votre santé!

Margaret Hudson

Présidente, Fermes Burnbrae